Menu
 

Pont-à-Celles à la une des journaux ?!

REVUE DE PRESSE

Le bulletin communal
Contacter le Service Communication

Emilie Hilt

emilie.hilt@pontacelles.be

071 84 90 66 | 0470 35 49 66

Sinon,…

 

Un peu d’histoire

 

Vers 670, Saint-Amand (apôtre de la Belgique), évêque de Maestricht, fonda, sur le territoire de la commune, le monastère de la « Celle Saint-Jean », doté par Sainte Gertrude, abesse de Nivelles.
Pont-à-Celles tire son nom du latin Cella, signifiant chambre ou cellule de moine, probablement en raison de la présence de ce monastère qui fut entièrement détruit par les Normands en 880. La juridiction sur laquelle se trouvait ce monastère primitif, et ensuite le prieuré administré par les Prémontrés de l’abbaye de Parc, s’appela Celle puis Celles.

 

Au VIème siècle, sous les rois francs, Celles constitua un domaine royal avec exploitation rurale. Ce domaine comprenait l’endroit où s’élève maintenant l’ancienne ferme de Courrealx, c’est-à-dire de la Cour Royale.

 

Le nom de Pont-à-Celles apparaît pour la première fois vers le XVIe siècle, lorsque les religieux du Parc construisirent un pont sur la rivière Piéton, proche de l’église. Les paroissiens de Luttre et d’Hairiamont devaient alors, pour se rendre à la messe, passer par le  » pont à Celles « . Petit à petit, ce nom s’étendit à toute la paroisse dont le territoire couvrait six seigneuries.
Différentes familles furent successivement propriétaires de la terre de Pont-à-celles. Elle appartint aux barons de Rêves ; en 1576, aux Rubempré ; puis aux Visscher…

 

Lorsqu’en 1795, les Français supprimèrent les six seigneuries se partageant le territoire et créèrent une nouvelle commune, ils adoptèrent le nom de la paroisse.

 

L’église moderne, de style ogival, l’une des plus belles de la région, possède une belle chaire de vérité Renaissance et un magnifique maitre-autel.
Un pélerinage très suivi avait lieu, anciennement, à la Chapelle Notre-Dame de Grâce.

 

En 1815, après la défaite de Napoléon à Waterloo, nos territoires furent unis aux Pays-Bas. A cette occasion, le département de Jemappes (auquel appartenait Pont-à-Celles) est devenu la province de Hainaut.

 

Diverses industries se sont développées dans cette commune et ont contribué à son développement : carrières de sable, boulonnerie, tannerie, distilleries, brasseries.

 

Quelques chiffres

 

Population : 17.093 habitants (2016)
Surface totale : 5.573 hectares
Ecoles communales
           Gardienne et primaire : 1.158 élèves (2016/2017)
           Technique et professionnel : 450 élèves

 

Situation géographique

 

Coordonnées géographiques sexagésimales
Latitude : 50° 30′ 0 » Nord
Longitude : 4° 21′ 0 » Est

 

Pont-à-Celles sur Wikipédia

Le Collège Communal

Le Collège communal exerce le pouvoir exécutif au niveau communal. Il regroupe le bourgmestre, les échevins et le président du CPAS.

En savoir plus

Le Conseil Communal

Le Conseil communal est l'organe législatif. Il fixe les règles dans toutes les matières qui sont d'intérêt communal.

Découvrir les membres