Menu
 

Rue Case du Bois (Pont-à-Celles) – Avis d’annonce de projet

 

Le collège communal fait savoir qu’en vertu du Décret relatif à la gestion et à l’assainissement des sols, le Service public de Wallonie – Direction de l’Assainissement des Sols est saisi d’une demande de projet d’assainissement.

 

Cette demande est introduite par M. et Mme VAN RANST – rue Case du Bois, 23 à 6230 PONT-A-CELLES.

 

Le terrain concerné est situé : rue Case du Bois, 23 à 6230 PONT-A-CELLES et est cadastré : 01 B 193 M et 01 B 193 L.

 

Le projet consiste en l’assainissement d’environ 98 m² dans le sol et 62 m² dans l’eau souterraine suite à une pollution générée par le débordement d’une citerne enterrée de mazout de chauffage de 2.800 litres.

 

Le dossier peut être consulté du lundi au vendredi de 8h30 à 11h45 et les lundis, mercredis et vendredis de 13h30 à 16h à l’adresse suivante : Service Cadre de vie – 22, place communale à 6230 PONT-A-CELLES.

 

Des explications sur le projet peuvent être obtenues auprès de Mme RENIERS ou de Mme CASAGRANDE au 071/84.90.62 ou 63 ou par mail : environnement@pontacelles.be dont le bureau se trouve au service Cadre de vie – 22, place communale à 6230 PONT-A-CELLES.

 

Les réclamations et observations écrites sont à envoyer du 15/06/2020 au 29/06/2020 à l’attention du collège communal :

– par courrier ordinaire à l’adresse suivante : 22, place communale à 6230 PONT-A-CELLES,

– par courrier électronique à l’adresse suivante : environnement@pontacelles.be

A Pont-à-Celles, le 04/06/2020.

Projets de « plan d’exploitation des éoliennes » et de « plan relatif à l’acoustique des éoliennes »

 

Procédure d’évaluation environnementale des plans et programmes – Suivi de l’organisation de l’enquête publique et consultation du Collège communal – Prolongation du délai de suspension de l’enquête publique à la suite des mesures liées à la gestion du Covid-19

 

Courrier de Monsieur Brieuc QUEVY, Directeur Général
CONTACT
Département de l’Eau et de l’Environnement
Direction de la Prévention des pollutions
Avenue Prince de Liège, 15
B – 5100 JAMBES
VOS GESTIONNAIRES
plan-exploitation-eoliennes@spw.wallonie.be

 

 

1. CONTEXTE

Afin de permettre à la Wallonie de continuer à réagir à la pandémie de Covid-19, le Gouvernement wallon a décidé, comme cela lui était rendu possible, d’adopter, en date du 18 avril 2020, un second arrêté de pouvoirs spéciaux visant la prorogation de la suspension temporaire des délais de rigueur et de recours fixés dans l’ensemble de la législation et réglementation wallonnes ou adoptés en vertu de celle-ci.
Cet arrêté de pouvoir spéciaux prévoit que le délai de suspension est prorogé d’une nouvelle période prenant cours le 17 avril 2020 et s’achevant le 30 avril 2020 inclus.

En définitive, le délai de suspension temporaire actuel des délais de rigueur et de recours est donc de 44 jours (18 mars 2020 – 30 avril 2020).
Comme ce fut le cas pour le précédent arrêté de pouvoirs spéciaux, une approche similaire est adoptée pour ce qui concerne les enquêtes publiques.

2. ENQUETE PUBLIQUE « EOLIENNES »

Mon Administration vous informe que la suspension du délai relatif à l’enquête publique « éoliennes » (initialement organisée du 17 février – 2 avril 2020) est prorogé.
Tout comme ce fut le cas pour le délai de suspension initiale, cette prorogation du délai de suspension doit être perçue comme un allongement, une prolongation, des délais d’enquête publique. Cela veut donc dire que durant la période de suspension, les citoyens de vos Communes ont toujours la possibilité de formuler leurs remarques sur les deux projets de plan selon les modalités en vigueur depuis le début de la consultation, à savoir :

  • par voie dématérialisée, via le questionnaire mis à disposition du public sur le site internet dédié (http://environnement.wallonie.be/plan-exploitation-eoliennes) ; ou,
  • par voie papier. A ce sujet, nous vous rappelons que les citoyens ont la possibilité d’imprimer et compléter la version PDF du questionnaire mis à disposition sur le site internet ; ils peuvent également exprimer leurs avis sur papier libre.
    Dans ce cas, les documents doivent être envoyés à leur Administration communale par voie postale ou être déposés, à l’issue de la période de confinement, en mains propres au conseiller environnement ou la personne désignée pour assurer le suivi de l’enquête publique.

Une mise à jour du site Internet est en cours afin d’attirer l’attention de la population sur le sujet.
Pour autant que de besoin, mon Administration tient à vous rappeler que l’utilisation du questionnaire (version dématérialisée ou papier) est recommandée, mais non-contraignante. En effet, il s’agit d’un outil destiné à aider le citoyen dans sa participation à l’enquête. Un avis peut être remis sous forme libre, qu’il s’agisse d’un écrit sous format papier, ou électronique (mail).
En matière de calcul des délais (délai de suspension initial + prorogation), la reprise des délais est fixée au 1er mai 2020 (18 mars + 44 jours). C’est donc à cette date, et si la suspension n’est pas à nouveau prorogée par le Gouvernement wallon, que la durée restante de l’enquête à la date de sa suspension (18 mars – 2 avril) devra être prestée.

De façon concrète, cela signifie que l’enquête publique prendra fin au plus tôt (sous réserve d’une nouvelle décision du Gouvernement wallon sur le sujet), pour les citoyens, le lundi 18 mai 2020 (normalement, le délai tombe le samedi 16 mai mais en vertu de l’article D.29-13, §1er, du Livre Ier du Code de l’Environnement, si le dernier jour de l’enquête est un samedi ou un dimanche l’enquête se prolonge jusqu’au premier jour ouvrable qui suit).
Mon Administration vous invite à informer les habitants de votre Commune sur la nouvelle durée de prolongation de cette enquête via vos canaux de communication et à adapter l’affiche réglementaire en conséquence (ex. apposer une note sur l’affiche indiquant la suspension des délais et son effet sur la mesure de publicité par la prolongation de l’enquête).

3. OBSERVATIONS/QUESTIONNAIRES PAPIERS

Comme annoncé dans mon courrier du 1er avril, mon Administration vous invite, également, à lui transmettre les observations/questionnaires papiers remis par les habitants de vos Communes à l’Administration communale (donc sans passer par le site internet dédié à l’enquête) par l’intermédiaire de vos conseillers environnement (ou, à défaut, de la personne en charge d’assurer le suivi de la présente enquête) :
• par courriel : plan-exploitation-eoliennes@spw.wallonie.be
• par la poste (Service public de Wallonie Agriculture, Ressources naturelles, Environnement – Département de l’Eau et de l’Environnement – Direction de la Prévention des pollutions – Avenue Prince de Liège 15 – 5100 JAMBES)

4. AVIS DES COMMUNES ET INSTANCES SOLLICITEES PAR LE GOUVERNEMENT WALLON

Enfin, il revient encore à mon Administration de vous indiquer que la prorogation du délai de suspension temporaire décidée par le Gouvernement wallon présente également un impact sur le délai dont les Communes disposent pour remettre l’avis communal.
Les Communes et les instances sollicitées peuvent remettre leur avis sur les deux projets de plans d’ici le 1er juin 2020 au plus tard (normalement, le délai tombe le samedi 30 mai mais en vertu de l’article D.29-13, §1er, du Livre Ier du Code de l’Environnement, si le dernier jour de l’enquête est un samedi ou un dimanche l’enquête se prolonge jusqu’au premier jour ouvrable qui suit). Cet avis peut toutefois, si vous en avez le souhait et la possibilité, être remis sans attendre le fin délai ainsi prolongé.
Il va de soi que si la durée de suspension venait à être, à nouveau, prorogée, mon Administration ne manquera pas de vous en avertir.
Mes services se tiennent à votre disposition pour tout complément d’information. L’adresse mail plan-exploitation-eoliennes@spw.wallonie.be reste la voie privilégiée. Un suivi est assuré.

Comment lutter efficacement contre les rats ?

 

Attention

La dératisation des 30,31/03 et 01/04/2020 sera bien effectuée (ruisseau, avaloir…) mais en raison des circonstances exceptionnelles liées au COVID-19, le préposé déposera exclusivement le raticide dans la boîte aux lettres (si celle-ci est sécurisée) des personnes inscrites préalablement et ce, afin d’éviter le contact avec les citoyens.

 

 

La première méthode efficace pour lutter contre les nuisibles est la prévention.

Les rats ont besoin d’un point d’eau, de nourriture et d’une cachette pour s’installer chez vous, voici donc quelques conseils afin d’éviter d’attirer les rongeurs indésirables :

  • Evitez de laisser traîner de la nourriture la nuit à des endroits accessibles même si vous nourrissez des animaux en liberté (poules, canards etc).
  • Débarrassez la nourriture de vos animaux domestiques tous les soirs.
  • Déposez vos déchets dans des poubelles avec un couvercle, les sacs en plastique étant faciles à transpercer avec leurs dents.
  • Veillez à ne pas mettre les restes de viande dans le compost et à bien y enfouir les restes de fruits et de légumes.
  • Evitez de leur offrir des abris : tas de bois, silos, tas de fumier, etc.
  • Colmatez les crevasses, les fissures et les conduits avec des grilles.

Avant d’employer un raticide, la technique mécanique (le placement de trappes ou de pièges) doit toujours être envisagée.

 

Si toutefois, le recours aux produits chimiques s’avère nécessaire, ceux-ci doivent être manipulés avec prudence.

Voici quelques conseils :

  • Le port de gants est fortement conseillé lors de l’utilisation du produit ainsi que lors de l’élimination des appâts et des cadavres.
  • Placez le produit hors de portée des enfants et des animaux domestiques.
  • Evitez tout contact avec les denrées alimentaires.
  • Ne fumez pas, ne buvez pas et ne mangez pas lors de l’utilisation de raticides, de même lors de l’élimination des appâts et des cadavres.
  • Respectez la dose d’application et la distance d’espacement des points d’appâts.
  • Placez les appâts à proximité de l’endroit où l’activité des rongeurs a été observée.
  • Ne placez pas les appâts à proximité des systèmes d’évacuation des eaux et des eaux de surface afin d’éviter la contamination des eaux.
  • Le port de gants est fortement conseillé lors de l’élimination des appâts et des cadavres.
  • Lavez-vous les mains après utilisation du produit.
  • En cas d’intoxication, contactez le centre antipoisons au 070/245.245.

 

Différents produits de lutte contre les nuisibles sont disponibles dans les commerces spécialisés. En cas d’infestation, vous pouvez faire appel à des sociétés privées qui se chargent d’effectuer une dératisation à votre domicile.

 

La Commune, quant à elle, organise 2 campagnes de dératisation par an (au printemps et en automne). Durant ces campagnes, les égouts publics, les berges des cours d’eau et autres biens communaux sont traités ainsi que les biens privés sur inscription préalable. Lors du passage du technicien à votre domicile, celui-ci pourra vous conseiller quant à la prévention et la pose d’appât (une présence est dès lors indispensable). Des sachets de 100 g de raticide renfermant un anticoagulant (le Difénacoum) sont disponibles gratuitement à l’accueil de l’Administration. Cette distribution vise un traitement ponctuel, c’est pourquoi, elle est limitée.

 

Quelques conseils pratiques pour une utilisation efficace du raticide :

  • Les rongeurs ne meurent pas directement mais après plusieurs jours.
  • Identifiez le type de nuisibles et respectez le dosage:
  • Pour une lutte efficace contre les souris : 25/30g par station d’appât. A vérifier tous les 2 ou 3 jours au début du traitement puis une fois par semaine.
  • Pour une lutte efficace contre les rats : 100 g par station d’appât. A vérifier tous les 5 à 7 jours au début de traitement puis une fois par semaine.
  • Placez le raticide sur une coupelle, à l’abri de l’humidité et de la pluie. Laisser le sachet fermé au besoin.
  • Retirez les cadavres de rongeurs pendant et à la fin du traitement.
  • Ramassez les appâts non consommés.

 

N’hésitez pas à prendre contact avec le service Cadre de vie (Environnement) si vous avez besoin d’un conseil supplémentaire.

La prochaine campagne de dératisation aura lieu les 30, 31/03 et 01/04/2020.

Veuillez-vous inscrire préalablement auprès du Service Cadre de vie (Environnement) au 071/84.90.63/62 ou via environnement@pontacelles.be.

Stérilisation des chats errants

 

Les communes constatent de plus en plus de problèmes liés à l’augmentation du nombre de chats errants. Cette surpopulation entraîne des soucis tant en matière de santé et d’hygiène publiques, que de bien-être animal.

Il n’y a actuellement pas d’obligation légale pour les communes concernant la stérilisation des chats errants. L’Administration communale s’est cependant dotée d’un plan de stérilisation des chats errants pour remédier à la situation et réduire les nuisances.

 

Vous avez repéré un ou plusieurs chats errants et vous souhaiteriez agir pour leur bien-être en menant une action de stérilisation ?

Comment faire?

  1. Prenez contact avec l’ASBL Les Amis des Animaux (064/55.58.98 – Info@amisdesanimaux.be).
  2. Un formulaire de demande devra être complété.
  3. Après capture de l’animal, l’opération de stérilisation pourra avoir lieu.
  4. L’animal devra ensuite être relâché sur son lieu de capture.

 

La Commune prend en charge la totalité des frais de stérilisation et d’hospitalisation du chat.

Pour les chats domestiques, la stérilisation incombe, bien évidement au propriétaire.

Pour plus d’informations, contactez le service Environnement : par mail environnement@pontacelles.be ou par téléphone au 071/84.90.62 ou .63

ENQUÊTE PUBLIQUE : PROJETS DE « PLAN D’EXPLOITATION DES ÉOLIENNES » ET DE « PLAN RELATIF À L’ACOUSTIQUE DES ÉOLIENNES »

 

Nouveau délai pour les observations : du 02/04/2020 au 04/05/2020

 

AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE : PROJETS DE « PLAN D’EXPLOITATION DES ÉOLIENNES » ET DE « PLAN RELATIF À L’ACOUSTIQUE DES ÉOLIENNES »

PROCÉDURE D’ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE DES PLANS ET PROGRAMMES

(CODE DE L’ENVIRONNEMENT – LIVRE IER)

ENQUÊTE PUBLIQUE

Le Collège Communal informe la population qu’une enquête publique est organisée, sur l’entité, à la demande du Gouvernement wallon :

Date d’affichage : 12 février 2020 

Date d’ouverture de l’enquête : 17 février 2020

Lieu, date et heure de clôture de l’enquête : Commune de Pont-à-Celles, service Cadre de Vie – place communale, 22 6230 Pont-à-Celles, le 2 avril 2020 à 10h. 

Personne de contact : Service Cadre de vie (Environnement) au 071/84.90.62/63

Le dossier peut être consulté à partir de la date d’ouverture jusqu’à la date de clôture de l’enquête, chaque jour ouvrable pendant les heures de service ou un jour ouvrable après 16 heures à l’adresse suivante : Commune de Pont-à-Celles, service Cadre de vie – place communale à 6230 Pont-à-Celles.

Le dossier est également consultable sur le site Internet de la commune ou sur Internet via le lien suivant : http://environnement.wallonie.be/plan-exploitation-eoliennes/

Lorsque la consultation a lieu un jour ouvrable après 16 heures, la personne souhaitant consulter le dossier doit prendre rendez-vous au plus tard vingt-quatre heures à l’avance auprès du service Cadre de vie (Environnement) au 071/84.90.62/63 ou via environnement@pontacelles.be

Les observations verbales sont recueillies sur rendez-vous par le conseiller en environnement ou, à défaut, par l’agent communal délégué à cet effet (voir cadre ci-dessus).

 

Tout intéressé souhaitant formuler des observations écrites électroniques a accès au formulaire prévu à cet effet sur le lien http://environnement.wallonie.be/plan-exploitation-eoliennes/. A défaut, le formulaire PDF imprimable sur format papier, téléchargeable via l’adresse Internet susvisée, peut être envoyé dûment complété (pour le 02/04/2020 au plus tard) à l’administration communale ou encore à l’administration régionale à l’adresse suivante :

Plan d’exploitation des éoliennes et plan relatif à l’acoustique des éoliennes
Via courriel : plan-exploitation-eoliennes@spw.wallonie.be
ou par courrier :
Service Public de Wallonie Agriculture, Ressources Naturelles, et Environnement – SPW ARNE
Département de l’Environnement et de l’Eau – Département des politiques européennes et des accords internationaux
Avenue Prince de Liège, 15 – 5100 JAMBES

 

A l’initiative du Gouvernement wallon, ces plans, de catégorie A.2., sont soumis à enquête publique en vertu de l’article D. 29-1, du Livre Ier, du Code de l’Environnement. Ces plans ont également fait l’objet d’une évaluation des incidences sur l’environnement, en vertu de l’article D.53, du Livre Ier, du Code de l’Environnement. Ces plans sont également soumis aux consultations transfrontières. Suite à l’enquête publique, le Gouvernement wallon rédigera la déclaration environnementale et adoptera les plans susvisés par arrêté délibéré en son sein.

Traversée de grenouilles !

 

Attention : Traversée de grenouilles !

Les crapauds, tritons, salamandres et grenouilles passent la majorité de leur vie hors de l’eau et n’y retournent que pour s’y reproduire d’où le nom d’amphibiens : amphi qui signifie en grec « des deux côtés » et bio pour « vie » – capables de vivre dans l’eau mais aussi de respirer sur la terre ferme.

Chaque année, généralement autour de fin février, des milliers de batraciens entament leur migration printanière. Destination : les mares et les étangs qui les ont vus naître afin de s’y reproduire à leur tour. Ces déplacements débutent à la tombée du jour, sous un ciel couvert, une fois que les gelées nocturnes sont terminées et que les températures sont supérieures à 7°C. Toutefois, d’un jour à l’autre, les sorties peuvent s’arrêter en fonction du retour de gelées nocturnes, d’un temps trop sec ou de vents trop forts.

Un parcours semé d’embûches… Principalement la traversée des routes situées près d’un étang ou d’une forêt …. Durant cette période, les automobilistes sont invités à redoubler de vigilance et à limiter leur vitesse à 30 km/h dans les zones sensibles. Vous avez peut-être déjà vu ces panneaux routiers, triangles avec un crapaud dessiné dessus, qui signalent très sérieusement la présence de batraciens qui pourraient traverser la route. On vous demande donc d’être vigilent, car entre l’urbanisation et le comblement des mares, le trafic routier représente la première cause du déclin des batraciens.

 

Vous avez connaissance d’un lieu de traversée de batraciens près de chez vous ou vous souhaitez participer à une opération de sauvetage de grenouilles ?

Faites-vous connaître auprès du service environnement par mail (environnement@pontacelles.be) ou par téléphone (071/84.90.62).

 

Grand Nettoyage de Printemps à Pont-à-Celles !

 

Participez à la 6e édition du Grand Nettoyage de Printemps organisée par Be WaPP du 26 au 29 mars prochain !

 

Le Grand nettoyage de printemps est une action de sensibilisation à la propreté publique qui invite les wallons à créer une équipe pour redonner un coup d’éclat et nettoyer nos rues, quartiers, chemins de promenade, …

En 2019, 755 participants (citoyens, écoles, associations) se sont mobilisés à Pont-à-Celles. Ensemble, ils ont ramassés 2.450 kg de déchets : 370 kg de sacs bleus, 1.840 kg sacs transparents et 240 kg d’autres déchets.

 

Vous souhaitez y participer ? C’est simple !
Constituer votre équipe (à partir d’une personne) et inscrivez-vous à partir du 3 février sur le site walloniepluspropre.be. La commune prendra contact avec vous pour vous expliquer comment et où les sacs seront collectés. Les inscriptions se clôturent le 15 mars.
Be WaPP met à votre disposition des nouveaux inscrits un kit de ramassage complet. Préciser vos coordonnées lors de l’inscription en ligne pour recevoir le matériel. Dans une optique de développement durable, il est demandé à tous les participants des éditions précédentes de réutiliser le matériel dont ils disposent encore (gilet, gants, sacs…).

 

Nouveauté : une journée dédiée aux entreprises !
Cette année, Be WaPP propose aux entreprises de se mobiliser le jeudi 26 mars. Une belle occasion pour elles de se mobiliser pour une cause environnementale et de partager un moment entre collègues.
N’hésitez plus et parlez-en autour de vous !

 

Pour plus d’informations, le service Environnement est à votre disposition (environnement@pontacelles.be ou au 071/84.90.62).

Autocollant Stop Pub

 

Votre boîte aux lettres est souvent encombrée par des prospectus, des publicités ou des journaux qui vous sont distribués gratuitement, sans que vous ne l’ayez demandé. Chaque année, entre 25 et 40 kg de ces « toutes-boîtes » parviennent chez vous.

Vous ne les lisez pas ?

Vous ne souhaitez plus les recevoir ?

Utilisez un des autocollants Stop Pub de la Région Wallonne !

 

Quels imprimés sont concernés ?

L’action Stop Pub ne vise que la publicité non adressée et la presse écrite gratuite non adressée. Il s’agit donc de tous les imprimés qui ne mentionnent pas vos nom, prénom et adresse.
Trois versions différentes.
Marre des pubs mais pas du « Pont-à-Celles et Vous » ? Pas de problème, l’autocollant se décline en trois versions différentes, en distinguant la publicité gratuite et la presse gratuite.

 

Comment obtenir l’autocollant ?

L’autocollant « Stop pub » officiel est disponible dans les bureaux de poste.

Il est également disponible à l’accueil de l’Administration communale.

 

Et si je continue à recevoir de la publicité ?

Le non-respect de l’autocollant apposé sur une boîte aux lettres pour prévenir la production de déchets de papier publicitaire est considéré comme un abandon de déchets et consiste donc en une infraction environnementale de deuxième catégorie.
N’hésitez donc pas à prendre contact avec les agents constatateurs environnementaux (071/84.90.10 ou .11) si vous êtes victimes d’un dépôt de publicité malgré l’autocollant apposé sur votre boîte aux lettres !

 

Quid des autres autocollants ?

Attention, seuls ces autocollants sont réglementaires. Les autres autocollants n’ont pas de valeur légale. Les diffuseurs ne sont pas tenus légalement à respecter les autocollants distribués par d’autres organisations ou fabriqués par vos soins.

Campagne de dératisation en décembre 2019

Une campagne de dératisation aura lieu sur l’entité :

  • le 11/12/2019 : Luttre-Pont-à-Celles
  • le 12/12/2019 : Obaix-Buzet
  • le 13/12/2019 : Viesville, Thiméon et Liberchies

 

Tout particulier peut bénéficier gratuitement d’une opération de dératisation à condition de s’inscrire préalablement auprès du service Cadre de vie (Environnement) au 071 84 90 63 ou via environnement@pontacelles.be.

Nous vous rappelons que du raticide est également disponible toute l’année (gratuitement) à l’accueil de l’Administration.

Journée de l’arbre 2019 à Pont-à-Celles le 23 novembre

Organisée conjointement par les communes de Pont-à-Celles et Les Bons Villers le samedi 23 novembre de 14 à 17 h au Centre culturel de Pont-à-Celles – Place de Liberchies 5, 6238 Liberchies.

 

Cette année, c’est le cornouiller qui est à l’honneur !

Plus de détails via le site http://environnement.wallonie.be/dnf/semarbre

 

Au programme :

  • Distribution de plants d’arbres et arbustes aux particuliers.
  • Distribution d’arbres fruitiers aux parents des enfants nés dans l’année (sur inscription uniquement au 071 84 90 62) à 16h.