Menu
 

Fêtes de fin d’année / Modification des horaires dans les recyparcs

 

A la veille des fêtes de fin d’année, nous vous informons des adaptations des horaires des recyparcs.

Avant de charger votre véhicule, nous vous conseillons de lire attentivement les modifications d’horaires détaillées ci-dessous.

 

Recyparcs:

  • Le mardi 22/12/2020, le mercredi 23/12/2020, le samedi 26/12/2020, du mardi 29/12/2020 au mercredi 30/12/2020 et le samedi 02/01/2021 : 9 recyparcs sont ouverts : Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi I (Couillet 1), Charleroi II (Ransart), Charleroi III (Couillet 2), Courcelles, Fleurus, Ham-sur-Heure/Nalinnes (Ham-sur-Heure), Montigny-le-Tilleul (Landelies), Pont-à-Celles (Luttre). Attention : les 5 autres recyparcs SERONT FERMÉS : Anderlues, FAC (Farciennes/Aiseau-Presles/Châtelet), Fontaine-l’Evêque, Gerpinnes et Les Bons Villers.
  • Du jeudi 24/12/2020 au vendredi 25/12/2020 et du jeudi 31/12/2020 au vendredi 01/01/2021: TOUS les recyparcs seront fermés.
  • FERMETURE HEBDOMADAIRE LE LUNDI

 

L’équipe de Tibi vous souhaite, malgré les circonstances, de belles fêtes de fin d’année. Prenez soin de vous.

Nouvelle Ecole de Comédie musicale ‘DRAMATICO’

 

Information proposée par le Service Accueil Temps Libre – ATL L’ATL 

Régulièrement, dans cette rubrique, nous vous présenterons un nouvel invité. Le point commun de ceux-ci : être opérateur sur le territoire de Pont-à-Celles et organiser des activités pour nos jeunes Pontacellois. Le mois passé, nos mouvements de jeunesse. Ce mois-ci, DRAMATICO, l’école de comédie musicale.

Le mois prochain, arrêtez-vous dans cette rubrique pour découvrir notre nouvel invité !

____________________________________________________________________

Notre invitée de ce mois, la toute nouvelle Ecole de Comédie musicale nommée DRAMATICO !

Cette école a vu le jour le 16 septembre 2020, au cœur de notre commune et plus précisément à la rue de Binche à Obaix (Rosseignies). Elle est installée dans un tout nouveau bâtiment, aménagé spécifiquement pour pouvoir dispenser au mieux les différents cours, avec notamment une salle de 100 m2 pour les cours de danse.

Cette entreprise est la concrétisation du rêve de Madame Tiziana Drappa, directrice de l’école, qui n’a de cesse de vouloir transmettre sa passion de l’art de la scène et de faire profiter les autres de sa très riche formation et expérience dans le domaine.

L’objectif de l’école est de permettre à tout un chacun de découvrir le monde du spectacle, dès 4 ans et jusqu’à l’âge adulte.

L’apprentissage se fait dans une ambiance familiale, tout en s’amusant, et est assurée par une équipe de professionnels, passionnés, disposant tous d’une formation et d’une expérience personnelle très riche dans le domaine du spectacle et de la scène. Tiziana pour le chant, le théâtre et le piano, Auréline pour le moderne jazz et le contemporain adulte, Nina pour le clip dance et le hip hop et Evgenya pour la danse classique.

Les cours sont donnés le mercredi après-midi, durant l’année scolaire, selon une formule adaptée à chaque catégorie d’âges :

initiation à la danse dès 4 ans ; éveil musical dès 5 ans ; formation complète de comédie musicale, comprenant le chant, la danse et le théâtre, pour les enfants dès 6 ans, avec pour finalité la création d’un spectacle en juin.

Des cours particuliers de piano et de chant sont également possibles.

Découvrez le programme complet et les tarifs sur le site internet www.dramatico.be

Les inscriptions pour cette année académique se clôturaient en novembre. Quelques places sont peut-être, malgré tout, encore disponibles dans les catégories des moins de 8 ans.

 

La découverte de cette nouvelle école de comédie musicale à Pont-à-Celles a éveillé de l’intérêt chez vous ou chez vos artistes en herbe ? Ils sont passionnés par le monde du spectacle ou intéressés de le découvrir ?

Un stage de 3 jours est organisé du 21 au 23 décembre, pour les 6 à 12 ans. 

 

Infos :

DRAMATICO

 

Offre d’emploi  – Moniteurs/Monitrices de plaine 

 

L’Administration communale de Pont-à-Celles recrute des moniteurs pour ses plaines :

  • de printemps (du mardi 06 avril au vendredi 16 avril 2021) et
  • d’été (du lundi 5 juillet au vendredi 13 août 2021).

 

Les moniteurs doivent être âgés de minimum 17 ans et posséder, idéalement, un brevet d’animateur ou un titre assimilé.

A défaut, une expérience dans le domaine de l’enfance sera un atout.

 

Documents de candidature disponibles ci dessous :

Plaine de Printemps / PDF
Plaine d’Eté / PDF

 

Les candidatures devront être envoyées au Service Accueil Extrascolaire de l’Administration Communale – place Communale, 22 à 6230 Pont-à-Celles avant le 31 janvier 2021.

accueilextrascolaire@pontacelles.be.

 

Si vous êtes un nouveau candidat, veuillez bloquer la date du 6 février 2021 pour un entretien de sélection.

 

Infos : 071 84 90 78

COVID-19 : Le Comité de concertation donne son feu vert à l’ouverture des magasins non essentiels et précise les mesures de lutte contre le coronavirus pour la période de Noël

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

(27/11/2020)

Le Comité de concertation a discuté la semaine dernière de la situation épidémiologique dans notre pays. Malgré la légère amélioration de la situation sanitaire, notre pays se trouve toujours en niveau d’alerte Covid 4.

 

Le Comité de concertation a pris les décisions suivantes :

 

Réouverture des magasins à des conditions strictes

Les magasins non essentiels peuvent rouvrir à partir du 1er décembre 2020.

De strictes conditions en matière d’hygiène seront toutefois applicables :

  • le strict respect des règles de base, comme se laver les mains, garder ses distances, porter un masque ;
  • les mesures de prévention doivent être annoncées de manière visible pour tous les visiteurs y compris le personnel et les fournisseurs ;
  • du gel désinfectant pour les mains doit être disponible à l’entrée ; toute personne qui entre dans le magasin doit se désinfecter les mains ;
  • le personnel reçoit une formation appropriée ;
  • le shopping se fait individuellement avec un adulte par séance de shopping. La compagnie d’enfants jusqu’à l’âge de 18 ans inclus est limitée autant que possible ;
  • une visite de magasin est aussi brève que possible et dure au maximum 30 minutes ;
  • le magasin est également responsable de la gestion de la file d’attente à l’extérieur du magasin. Une surveillance de la clientèle qui attend à l’extérieur du magasin doit être organisée de manière à ce que les règles de distanciation physique soient respectées. L’organisation à l’extérieur du magasin se fait selon les directives des autorités locales.

 

Les conditions portent également sur le nombre maximal de clients par mètre carré de surface accessible :

  • pour les magasins, s’applique la norme d’un client par 10 m² de surface accessible ;
  • les magasins de moins de 20 m² accueillent au maximum 2 clients en même temps, à condition que les règles de distanciation soient respectées ;
  • les grands magasins de plus de 400 m² doivent obligatoirement prévoir un contrôle d’accès ;
  • l’accès aux centres commerciaux, aux rues commerçantes et aux parkings est organisé par les autorités communales compétentes, conformément aux instructions de la ministre de l’Intérieur, de manière à respecter les règles de distanciation, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

Les musées et piscines peuvent ouvrir conformément au protocole de leur secteur.

 

Période de Noël

Pendant la période de Noël aussi, les règles relatives aux contacts sociaux restent d’application. Dans un souci de bien-être psychosocial, les personnes seules peuvent inviter en même temps leurs deux contacts rapprochés, soit le 24 soit le 25 décembre.

Pour les rassemblements à l’extérieur, la règle des quatre reste applicable.

Le couvre-feu entre 0h00 et 05h00 reste en vigueur, tout comme l’interdiction généralisée de rassemblement. Une interdiction généralisée de vente et de lancement de feu d’artifice est également d’application.

 

Contrôles renforcés des voyages

Pour les personnes qui ont séjourné plus de 48 heures à l’étranger et séjourneront en Belgique plus de 48 heures, la police mènera des contrôles renforcés :

  • de l’obligation de remplir le Formulaire de Localisation du Passager ;
  • du respect de la quarantaine obligatoire.

L’ensemble des mesures ci-dessus seront en vigueur jusqu’au 15 janvier 2021. Début janvier, une évaluation sera réalisée sur la base des indicateurs médicaux afin de déterminer si un passage à la phase de gestion (voir ci-dessous) est envisageable et pour quels secteurs.

 

Phase descendante et phase de gestion

Le Comité de concertation a également décidé de travailler en deux phases dans la gestion sanitaire :

  • une phase descendante pendant laquelle il faut faire baisser au plus vite les chiffres liés aux contaminations par des mesures strictes ;
  • une phase de gestion où les protocoles par secteur sont en vigueur. Les protocoles sectoriels qui existent en plusieurs versions selon le niveau d’alerte sont donc ramenés à un seul protocole par secteur, qui s’applique pendant la phase de gestion et définit la manière dont il faut se comporter dans une société offrant un niveau de protection suffisant face au coronavirus.

Pour passer de la phase descendante à la phase de gestion, le taux d’incidence devra être à un niveau bas suffisamment longtemps. De plus, les secteurs ne se trouveront pas tous dans la même phase en même temps. Cela dépendra largement du risque épidémiologique que présente le secteur.

Retour sur le Conseil communal des mois d’octobre et novembre 2020

 

Le Conseil communal s’est réuni les 29 octobre et 9 novembre 2020

Voici les principales décisions qui y ont été adoptées :

 

COMPOSITION DU CONSEIL COMMUNAL : Monsieur Christian DUPONT a démissionné de son mandat de Conseiller communal ; il a été remplacé par Madame Garance WAUTHIER.

 

SPORT & SANTE : l’asbl « Hall des Sports de l’entité de Pont-à-Celles » est désormais dénommée « Maison Sport & Santé de Pont-à-Celles », traduisant par là sa volonté de promouvoir la pratique sportive sous toutes ses formes sans discrimination, de promouvoir des pratiques d’éducation à la santé et à l’enseignement par le sport, d’assurer la coordination de l’ensemble des activités sportives organisées sur le territoire communal et de gérer les infrastructures communales au mieux. Le Conseil a donc approuvé le contrat de gestion qui sera conclu avec cette asbl pour les années 2021 à 2026.

Particulièrement, cette asbl sera chargée de gérer les infrastructures du Hall des Sports de Luttre, le terrain de tennis situé à Pont-à-Celles, le terrain de pétanque sis Place des Combattants à Viesville et le ballodrome situé Place Albert Ier à Buzet, de piloter un certains nombre d’actions issues du Programme Stratégique Transversal de la commune (essentiellement dans le cadre de l’Objectif Stratégique 9 « Jeunesse, Culture et Sport »), et enfin de gérer, à partir du 1er janvier 2021 et pour ce qui concerne les activités sportives uniquement : la salle de gym de l’école du Centre, la salle de gym de l’école d’Obaix, la salle de gym de l’école de Luttre et la salle polyvalente de Viesville.

 

TAXES COMMUNALES : comme chaque année à pareille époque, le Conseil a approuvé les taux d’un certain nombre de taxes communales pour l’année 2021 :

  • IPP (8% ; inchangé),
  • PRI (3000 centimes ; inchangé),
  • location des Maisons de Village (inchangé),
  • location des locaux communaux (inchangé),
  • sites d’activité économique désaffectés (inchangé),
  • déchets ménagers (taxe de base inchangée ; taxe complémentaire majorée de 0,01 € par kilo de déchets résiduels supplémentaire par rapport au service minimum et ce jusqu’à 100kg,
  • taxe complémentaire majorée de 0,18 € par kilo de déchets résiduels supplémentaire par rapport au service minimum au-delà de 100kg),
  • vignettes « sacs poubelles » pour les contribuables bénéficiant de l’ « exception sacs » (1 €/vignette ; inchangé),
  • sacs poubelles pour les utilisateurs des salles communales et les organisateurs de manifestations ouvertes au public se déroulant sur le domaine public et autorisées par les autorités communales (2,80 €/sac poubelle de 100 litres ; inchangé).

 

CONVIVIALITE : dans le cadre de l’aménagement d’un futur espace de rencontre et de convivialité le long du RAVeL à Luttre (dans le prolongement de la rue de Ronquières, à l’arrière de la rue du Commerce), du mobilier urbain et des poubelles publiques vont être prochainement achetés ; le Conseil a approuvé le cahier des charges (montant estimé : 17.000 €, en partie subventionnés par la Région wallonne).

 

PLAN DE COHESION SOCIALE : afin de disposer d’un véhicule plus adapté au personnel et aux besoins générés par les activités du Plan de Cohésion Sociale, le Conseil a décidé d’acquérir un véhicule de type fourgonnette de minimum 4 places utilitaire ou de tourisme (montant estimé : environ 28.000 € TVAC en partie subventionnés par la Région wallonne).

 

DECHETS : la commune ne sera plus un intermédiaire à la vente, pour les citoyens, de poubelles de tables pour les déchets organiques. En effet, la demande n’était plus que de quelques unités par an, et ce service n’apparaissait donc plus nécessaire, d’autant que son prix risquait d’augmenter, la commune étant encore la seule à proposer ce service dans la zone d’actions de l’intercommunale TIBI.

 

 

Ce compte-rendu n’est évidemment pas exhaustif. Si vous souhaitez retrouver l’ensemble des points abordés par le Conseil communal, ceux-ci seront prochainement disponibles (après validation du procès-verbal au prochain Conseil) sur : 

www.pontacelles.be/services/le-conseil-communal

Yes We Plant : 4000 km de haies avant 2024

 

4000 km de haies et/ou 1 million d’arbres plantés avant 2024, c’est un des paris du gouvernement wallon !

Et c’est ensemble que nous pouvons faire monter le compteur !

 

Un pari fou ?

C’est pourtant l’objectif fixé par le Gouvernement de Wallonie aux citoyen.ne.s, associations, agriculteurs.trices, entreprises, écoles et organismes publics. Des centaines de participants ont déjà décidé de s’engager pour sauver la biodiversité en Wallonie. Planterez-vous des haies ou des arbres. Serez-vous des leurs ?

La Wallonie soutient la plantation de haies vives, de taillis linéaires et d’alignements d’arbres. L’entretien des arbres têtards et la plantation d’arbres fruitiers sont également subventionnés. Vous trouverez sur le site https://yesweplant.wallonie.be toutes les informations pratiques pour participer à cet élan vert.

Vous avez planté un ou des arbres, une ou des haies ?

Les compteurs Yes We Plant comptabilisent le nombre total de plantations. Vos plantations seront ajoutées aux compteurs du site qui renseignent les plantations depuis septembre 2019.

Votre expérience vaut la peine d’être racontée ? Laissez votre témoignage sur le site ! La campagne Yes We Plant encourage à planter en Wallonie. C’est grâce aux actions de plantation de tout un chacun que nous arriverons ensemble à l’objectif de 4 000 km de haies et/ou 1 million d’arbres. Votre plantation et/ou témoignage inspirera d’autres personnes à rejoindre le mouvement.

 

Renseignez votre plantation sur Yes we plant

 

Pourquoi planter des haies et des arbres ?

Aujourd’hui, la faune et la flore belge compte 7 725 espèces indigènes. On estime que près d’un tiers d’entre elles ne sont pas en bonne santé. Elles sont rares, menacées (de quasi menacées à gravement menacées), ou éteintes en Belgique. Il n’est plus à démontrer que la biodiversité rend une multitude de services et permet de rendre notre territoire plus résilient face aux changements climatiques.

Il est possible d’améliorer notre biodiversité de plusieurs manières : en créant des réserves naturelles mais aussi en densifiant le réseau de « voies de communication vertes ».  On l’appelle aussi maillage ou réseau écologique, couloirs ou corridors écologiques, trame verte. Quel que soit le nom qu’on lui donne, c’est une véritable autoroute pour les oiseaux, mammifères, les insectes, les plantes… Les haies sont un véritable allié pour améliorer ce réseau. Elles favorisent la dissémination et la migration des espèces, ainsi que la recolonisation des milieux perturbés. Elles structurent les espaces et diversifient nos paysages. Avec les vergers, elles offrent un abri et une source d’alimentation à la faune locale, qui aidera à la pollinisation, à lutter contre les indésirables et bien plus encore…

En milieu agricole, des alignements d’arbres ou d’arbustes ont tout leur sens. Ils peuvent modérer le risque d’inondation en limitant l’érosion et en stabilisant les berges des rivières. Une haie abritera les cultures et prairies du soleil, du vent ou des intempéries. Le bétail pourra se nourrir de haies fourragères et bénéficier des bienfaits des plantes sauvages qui poussent à leurs pieds. Voilà une alimentation plus naturelle et résolument locale pour les troupeaux ! Quant aux tailles de haies, elles pourront être considérées comme du bois de chauffage ou comme une nouvelle source de revenus. A l’instar des récoltes de fruits des vergers qui pourront être dégustés, transformés par l’artisanat local ou valorisés en circuits courts.

Enfin, les arbres fixent une part importante de carbone : utile quand on sait que la Wallonie entend réduire de 55 % les gaz à effet de serre d’ici 2030.

Bref, la présence de haies vives, d’arbres alignés et de vergers offre bien plus qu’un cadre de vie plus agréable. En résumé, les planter présente de nombreux avantages pour la biodiversité, l’agriculture, le bien-être animal, la régulation du climat et la stabilisation des sols. Recréer ou maintenir ce patrimoine vert est donc un geste fort. Que nous le fassions chez nous, en groupe dans le quartier, dans la commune, en ville, à la campagne…

 

#yesweplant

Source : https://yesweplant.wallonie.be/home/le-projet.html

Nouvelle stratégie de testing qui débute dès ce lundi 23 novembre

Version PDF

 

  •  A partir d’aujourd’hui, la stratégie de testing évolue. Tous les contacts à haut risque asymptomatiques, en ce compris les personnes revenant de l’étranger, seront à nouveau testés par PCR à partir du 23 novembre 2020, au jour 7 qui suit le jour du contact à haut risque.

 

  • En pratique, cela signifie que les personnes identifiées comme contacts à haut risque d’une personne infectée et qui ne présentent pas elles-mêmes de symptômes obtiendront, par le biais du système de recherche des contacts, un code pour réaliser un prélèvement d’échantillon. Si le contact à haut risque a eu lieu dans une collectivité (par exemple, une école ou une entreprise), le médecin coordinateur de cette collectivité sera responsable pour générer ce code. Les citoyens qui reviennent d’une zone rouge à l’étranger doivent remplir un PLF qui évalue le risque encouru. S’ils doivent être testés sur la base de leur comportement pendant leur séjour à l’étranger, ils recevront également le code d’activation par SMS. En dehors de ces situations, un médecin généraliste peut bien sûr toujours créer un code d’activation suite à sa propre analyse des risques ou pour les cas où la procédure ci-dessus ne pourrait pas être suivie.

 

  • Les citoyens peuvent utiliser ce code pour se rendre dans un centre de tri et de prélèvement, où l’échantillon est prélevé pour un test PCR, le 7e jour qui suit le jour du dernier contact à haut risque ou après leur retour en Belgique. Pour ce faire, ils peuvent prendre un rendez-vous via l’outil de réservation accessible via www.MaSanté.be<http://www.MaSanté.be>. Le résultat du test sera également disponible via ce site.

 

  • Il est également possible de lier le test au code à 17 chiffres généré par l’app Coronalert, pour les personnes qui utilisent l’application. Ceci garantit que le résultat du test soit également intégré dans l’application, ce qui est nécessaire pour pouvoir informer des personnes repérées comme contacts à haut risque inconnus via l’application.

 

  • Si ce test est positif, le contact à haut risque est placé en isolement pendant au moins 7 jours à compter du jour où le test a été effectué. Si ce test est négatif, le contact à haut risque peut sortir de sa mise en quarantaine, mais nous voulons rappeler l’importance de maintenir une vigilance accrue pendant un total de 14 jours après le dernier contact à haut risque (tenant compte des exceptions en vigueur pour le personnel des soins).

 

  • Si aucun test n’est effectué (par exemple, pour un enfant de moins de 6 ans), ou si le résultat du test n’est pas disponible à temps, la quarantaine des contacts à haut risque asymptomatiques cesse après 10 jours à compter du jour du dernier contact à haut risque. Cette quarantaine est ensuite suivie d’une période de 4 jours de vigilance accrue.

 

  • Sur le site www.MaSanté.be<http://www.MaSanté.be>, les contacts à haut risque asymptomatiques peuvent télécharger, sur la base du code obtenu via le système de recherche des contacts, un certificat de quarantaine pour leur employeur. Cette procédure vise à réduire la charge administrative qui pèse sur les médecins généralistes et leur permettre de se consacrer prioritairement aux patients symptomatiques. La durée officielle de validité du certificat de quarantaine reste de 10 jours afin de pouvoir couvrir toutes les situations. ​

 

 

 

En résumé :

Dans quels cas vous faire tester ?

 

 

 

Grippe aviaire : informations aux détenteurs particuliers de volailles et d’oiseaux

 

Suite à la découverte de la grippe aviaire chez des oiseaux sauvages dans certaines communes côtières, différentes mesures de prévention ont été prises qui touchent aussi les détenteurs particuliers de volailles et d’oiseaux partout en Belgique. Les détenteurs particuliers sont des familles qui élèvent quelques poulets dans leur jardin, mais aussi les éleveurs de volailles d’ornement et les amateurs d’oiseaux qui ont parfois des centaines d’animaux, ainsi que les colombophiles.

L’objectif des mesures est en premier lieu de protéger au maximum vos animaux contre la grippe aviaire. Cette maladie des oiseaux est très contagieuse, douloureuse et mortelle pour ces animaux. Le virus de la grippe aviaire se transmet facilement par contact avec des oiseaux sauvages ou avec leurs excréments. Les mesures préventives visent à garder les oiseaux sauvages hors de votre poulailler.

 

Quelles sont ces mesures de prévention ?

  • Vous devez confiner ou protéger vos volailles et vos oiseaux de façon à éviter les contacts avec les oiseaux sauvages.
    Le confinement peut se faire en enfermant vos animaux dans un bâtiment mais il est aussi possible de les laisser à l’extérieur, si ils se trouvent sur un terrain ou une partie de terrain qui est entièrement fermée au moyen de treillis ou de filets, tant sur les côtés qu’au-dessus. Les mailles du treillis ou du filet peuvent avoir un diamètre maximum de 10 cm de sorte que les oiseaux sauvages de la taille d’un canard ne puissent pas passer au travers. Une toiture étanche n’est pas obligatoire, mais est tout de même recommandée.
  • Vous devez aussi nourrir et abreuver vos volailles et oiseaux à l’intérieur ou de façon à rendre impossible le contact avec les oiseaux sauvages. En outre, vous ne pouvez pas les abreuver avec de l’eau de réservoirs d’eaux de surface ou de l’eau de pluie accessibles aux oiseaux sauvages.

 

En outre, les marchés et rassemblements de volailles et d’oiseaux seront réglementés plus strictement, dès que les mesures concernant le covid-19 permettront à nouveau de tels évènements. Cela est nécessaire afin d’empêcher la propagation éventuelle de la maladie de se propager dans le secteur des détenteurs particuliers. Les rassemblements sont tous les événements ou activités lors desquels des oiseaux de différents détenteurs amateurs sont réunis, par exemple pour une exposition, une foire ou un concours, ou – dans le cas des pigeons voyageurs – des vols de compétition.

L’AFSCA souligne qu’il n’y a aucun risque en ce qui concerne la consommation de viande de volaille et d’œufs. Vous pouvez donc continuer à utiliser les œufs de vos animaux sans aucun problème!

 

Pour plus d’informations, vous pouvez toujours consulter le site Internet de l’AFSCA : www.favv-afsca.fgov.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/.

(Probables) Perturbations des services communaux dans les prochaines semaines

 

Nous avons rencontré au cours de ces dernières semaines, des difficultés organisationnelles pour garantir l’ouverture de nos services aux citoyens. De nombreux agents communaux malades ou en quarantaine ont dû s’absenter (et/ou être en télétravail) et nous avons été contraints de fermer certains services par manque de personnel.

 

Nous nous efforçons de maintenir les services communaux ouverts un maximum. Cependant, pour des raisons indépendantes de notre volonté liées à l’épidémie de COVID-19 (collaborateurs malades ou en quarantaine…), il est possible que certains services connaissent encore des perturbations dans les prochaines semaines. Nous devrions alors prendre des mesures en urgence, que nous ne sommes évidemment pas en mesure de communiquer à l’avance notamment dans le Magazine communal.

 

Nous vous rappelons donc que nous communiquons toutes les infos impactant l’accessibilité des services communaux via le site www.pontacelles.be, une nouvelle rubrique spécialement dédiée à l’actualité COVID-19 sera prochainement accessible directement via la page d’accueil. Les infos sont aussi systématiquement partagées sur la page Facebook ‘Commune de Pont-à-Celles’.

 

Autant que possible, prenez le réflexe de consulter régulièrement le site et/ou la page Facebook avant de vous rendre dans un service de l’administration afin de vous renseigner sur l’ouverture ‘habituelle’ de celui-ci.

 

Nous vous informons également que pour les mêmes raisons, le service « Etat civil » et le service « Etrangers » seront désormais accessibles selon les horaires suivants :

  • ouverts tous les matins de 8h30 à 11h45 ;
  • ouverts uniquement sur rendez-vous le lundi après-midi (sauf le service Etrangers), le mercredi après-midi et le vendredi après-midi ; nos collaboratrices demeurent cependant disponibles par téléphone ou par mail ;
  • fermés le mardi après-midi et le jeudi après-midi ; nos collaboratrices demeurent toutefois disponibles par téléphone ou par mail.

 

Les services Etat civil et Etrangers seront aussi fermés les 28, 29 et 30 décembre 2020. Nos collaboratrices seront néanmoins disponibles par téléphone ou par mail.